Histoire de la commune

La commune d’Ableiges est située dans le Parc Naturel Régional de Vexin, à 7 km au sud de Marines, 13 km au N.O de Pontoise et à 40 km au N.O de Versailles, traversée par la rivière « La Viosne ».

Le village est composé de 2 parties : le bourg « Ableiges » et le hameau « La Villeneuve Saint-Martin », lequel a été rattaché à la commune d’Ableiges en 1834. Ce hameau est situé à environ 2 km du bourg, et la commune est séparée en deux par la RD 14.

La population totale est de 949 habitants, dont 497 pour le bourg (Ableiges) et 452 pour le hameau (La Villeneuve Saint Martin).

Le nom d’Ableiges (ou Ablege) serait d’origine gauloise. Il viendrait du celtique Ab Leg qui veut dire « pierre ».

L’église Saint-Martin d’Ableiges date du XIIe siècle, mais fut sans doute précédée d’une première église en pierre en 1071. L’architecture de son chœur du 13e siècle est assez remarquable. Le retable est en bois, blanc et or, au sommet duquel on lit le mot grec Mysterios, deux fois répété, encadrant une toile représentant la Charité Saint Martin, patron d’Ableiges. Deux chapelles latérales : dans celle de droite, au dessus de l’autel, un tableau de Ledueur (1650) représentant la vie de Sainte-Cécile et dans celle de gauche, une statue en pierre de la Vierge et l’Enfant du 14e siècle (pierre classée). La cloche (1763) a été nommée «  Angélique » par Gilles VII François de Maupéou, époux de Dame Angélique Le Bas de Courmont.
Dans le caveau seigneurial situé sous le chœur est inhumé Gilles V de Maupéou, seigneur et 2e comte d’Ableiges. On peut voir son épitaphe, surmonté d’un écusson, incrusté dans la pierre de la chapelle.

Du château ne restent que quelques ruines. On voit encore par contre, en bordure de la route, une imposante grange du XVe siècle et dans la cour un beau et solide colombier à pied, de la même époque.

L’église de La Villeneuve Saint-Martin ne fut d’abord qu’une chapelle de secours et l’on n’a pas de date d’érection en paroisse, quoiqu’elle fut bien église paroissiale et qu’on y trouve un curé en 1663. C’est une église intéressante par ses proportions, dont le chœur date de la moitié du XIIIe siècle. Sa cloche (1603) est nommée « Marie » et on voit sur son flanc une scène de l’Annonciation. L’église possède un christ en croix, une statue de Sainte Barbe, un Saint Nicolas du 16e et un Saint Jacques du 1e. Le tabernacle et le bénitier datent du 19e siècle.
Il est probable que si nous n’avons que peu de choses sur La Villeneuve Saint Martin, c’est qu’elle fut longtemps considérée comme annexe d’Ableiges.